envoyer à un ami Version PDF Imprimer

LES ENJEUX DE LA REPRISE

 Après la création vient le développement de l'entreprise, puis  vient la transmission ou sa disparition.

La transmission, qui entraîne la reprise, est une phase cruciale de la vie de l'entreprise.
 
Conscientes de l'enjeu qu'est la TRANSMISSION / REPRISE, les Chambres de Métiers et de l'Artisanat de Basse-Normandie ont mis en place, depuis de nombreuses années, une politique active favorisant la transmission des entreprises artisanales. Ce travail de terrain a généré une forte expérience.

Riche de ce savoir-faire, les Chambres de Métiers et de l'Artisanat de Basse-Normandie ont mis en place des parcours balisés et des suivis personnalisés  à destination du cédant et du repreneur.


La reprise d'entreprise, qui est vitale pour notre économie régionale, a de nombreux atouts par rapport à la création.

Pour le nouveau chef d'entreprise, reprendre permet :
• de bénéficier d'une clientèle existante, d'un carnet de commande et d'un CA potentiellement réalisé,
• d'acquérir immédiatement un outil de production opérationnel,
• de bénéficier du savoir-faire des salariés de l'entreprise.

Pour l'économie locale, reprendre une entreprise permet :
• de maintenir le maillage économique que constituent les entreprises artisanales en milieu rural mais également dans la ville et le quartier ;
• de maintenir l'emploi voire de le développer ;
• d'éviter la micro catastrophe sociale engendrée par la disparition d'une entreprise et de ses salariés ; ce qui n'a, bien sûr, ni l'impact médiatique ni l'envergure sociale et économique de la disparition d'un grand groupe, mais qui, à l'échelle de la commune ou du canton, s'avère très problématique ;
• d'accroître la pérennité des entreprises car le taux de survie est plus important en reprise qu'en création et de ralentir un " turn over " d'entreprises et d'emplois qui n'apparaît pas dans les statistiques mais qui est vécu au quotidien par les chefs d'entreprises et les salariés ;
• d'éviter le gaspillage financier et humain que représente, pour la collectivité, la disparition d'une entreprise viable.


C’est pour toutes ces raisons que le réseau des Chambres de Métiers et de l’artisanat de Basse-Normandie se mobilise pour la transmission des entreprises, des savoirs faire et des hommes.

Jean-Marie BERNARD
Président de la Chambre de Métiers et de L'Artisanat de Région de Basse-Normandie                  



Actualites

   
Realisation Web-Interactive